Tout savoir sur l’acné rosacée (couperose)

Malgré son appellation qui connote du romantisme, l’acné rosacée est une pathologie courante et gênante à la fois. Elle touche environ 4 millions de Français et se manifeste par des rougeurs et des vaisseaux sanguins visibles sur le visage qui perd sa beauté au fil du temps. Il peut également produire de petits boutons rouges remplies de pus. Ces signes et symptômes peuvent se manifester pendant des semaines, voire des mois, puis diminuer pendant un certain temps. L’acné rosacée peut être confondue à une réaction allergique ou plusieurs autres problèmes de peau.

Archives

Catégories

  • Aucune catégorie

La rosacée, késako ?

Comme nous l’avons précisé précédemment, la rosacée ou encore la couperose est une affection de la peau dont la principale caractéristique est l’apparition des pustules faciales. Si la couperose peut survenir chez n’importe qui, elle concerne en général les femmes d’âge moyen et à peau claire. Les symptômes incluent un rougissement facile et une inflammation des vaisseaux. Nous tenons à préciser qu’il y en a d’autres. Les causes exactes ne sont pas connues mais plusieurs facteurs peuvent déclencher des symptômes. Certains aliments peuvent aggraver les symptômes, tels que les produits laitiers et les aliments épicés

La rosacée est une affection cutanée inflammatoire chronique qui affecte le plus souvent le visage. Elle s’aggrave avec le temps si elle n’est pas traitée correctement. La rosacée semble être plus fréquente chez les personnes à la peau claire. Bien que les causes ne soient pas entièrement comprises et qu’il n’existe pas de traitement curatif, il existe plusieurs moyens de soulager les symptômes. Comme il est fréquemment mal diagnostiqué, l’incidence peut être beaucoup plus élevée.

Bien qu’il n’existe aucun traitement curatif contre la rosacée, les traitements peuvent contrôler et réduire les signes et les symptômes. Si votre visage présente une rougeur persistante, consultez votre médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement approprié.

 

Les différents types d’acné rosacée

En gros, nous avons recensé 4 principaux types de rosacée que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

Le sous-type 1 : érythémato-télangiectatique

Ce type de rosacée s’assimile aux rougeurs du visage et se caractérise par les bouffées de chaleur et des vaisseaux sanguins parfaitement visibles. Chez le sujet, le visage peut sembler rougir au centre et l’on peut voir de minuscules vaisseaux sanguins brisés qui apparaissent dans un motif distinctif appelé varicosités. La peau du patient pourrait gonfler, piquer, brûler et rougir plus facilement que les autres. Finalement, il pourrait devenir sec, rugueux et squameux.

Le sous-type 2 : rosacée papulo-pustuleuse (ou acné)

Ce type d’acné rosacée correspond à des éruptions ressemblant à l’acné à proprement parler. Elle touche en général les femmes d’âge moyen. Les principales manifestations se font sentir à la suite des éruptions de bosses pleins de pus. La peau du patient dans ce cas peut sembler grasse et sensible pouvant piquer. Ce dernier peut également avoir des sensations de brûlure. Des lésions sous formes de plaques et de varicosités apparaissent en relief sur le visage

Le sous-type 3 : rosacée rhinophyma

C’est l’une des formes de rosacée les plus sévères, mais rares. Elle se manifeste par un épaississement de la peau au niveau du nez et les hommes sont le plus souvent exposés. Souvent accompagné d’un sous-type d’acné rosacée, elle affecte en plus du nez, les joues, le front, le menton ainsi que les oreilles et engendrer d’énormes conséquences sur la santé globale du patient. Elle est dite rhinophyma parce que sa zone de prédilection est le nez.

Le sous type 4 : rosacée oculaire

Dans ce cas précis, les symptômes sont centrés sur le contour des yeux. Ils peuvent être larmoyants et injectés de sang et avoir l’impression qu’il y a du sable en eux. Ils pourraient démanger, brûler, piquer et devenir vraiment secs. Et vous ne verrez peut-être pas aussi bien qu’avant.

Votre vision peut devenir floue et trop sensible à la lumière. Recherchez des tissus brisés ou des sacs remplis de liquide, appelés kystes, sur vos paupières. Le dermatologue en général vous recommandera auprès d’un ophtalmologue en cas de rosacée oculaire.

Quels sont les symptômes d’une acné rosacée ?

Les signes de l’acné varient selon les types d’acné. Pour l’acné de sous-type 1, les signes sont les suivants. Au centre du visage, vous verrez des rougeurs, des vaisseaux sanguins fissurés, etc. Le sujet peut aussi avoir une sensation de peau enflée et sensible.

Il n’est pas exclu que ce dernier ait également des sensations de brûlures sur la peau qui par conséquent devient rugueuse, sèche  avec des squames. Le type 2 englobe tous les signes suscités, mais aussi une texture de peau bosselée, peau dure et épaisse au niveau du nez, du menton, du front, des joues, et même des oreilles. Les pores du patient sont également grands et dilatés.

Lorsque l’acné rosacée attaque les yeux, ceux-ci sont remplis des gouttes de sang et larmoient. Il y a également des sensations de brûlures et de picotement dans les yeux. Très sensibles à la lumière, les yeux sont secs et piques. Il n’est pas impossible d’observer une présence de kystes sur les yeux.

Différencier une acné d’une acné rosacée ?

L’un des signes les plus courants de rosacée, les bosses et les boutons, est également l’une des causes les plus courantes de confusion concernant l’état de la peaux.

Dans une récente enquête du SNIR sur la progression de l’acné rosacée, les patients ont rapporté que les bosses et les boutons de l’acné rosacée du sous -type 2 (papulo-pustuleux) constituaient l’un des trois principaux symptômes de l’affection, après rougeur et rougeur persistante. Trente pour cent des répondants ont déclaré que c’était le troisième symptôme à apparaître dans leur cas.

Malheureusement, le sous-type 2 de la rosacée a toujours été appelé «acné rosacée», ce qui reflète la conviction selon laquelle les deux conditions sont liées. Bien que l’on sache maintenant qu’il n’y a pas de lien entre l’acné et l’acné rosacée, ce terme est encore utilisé dans la littérature ancienne sur la maladie, ainsi que dans des rapports occasionnels de nos jours.

Cela a souvent été source de confusion pour le public, et les personnes souffrant de rosacéa présentant des bosses et des boutons peuvent à tort s’auto-diagnostiquer comme ayant l’acné. Les deux troubles nécessitent toutefois un traitement différent, et les remèdes contre l’acné peuvent aggraver les symptômes de la rosacée.

Il est courant que les patients présentent plus d’un sous-type de rosacée, voire d’autres désordres cutanés en plus de la rosacéa. Une règle générale permettant de distinguer entre le sous-type 2 rosacée et l’acné vulgaire est que les comédons ne se produisent que dans l’acné, alors que seule la rosacée implique une rougeur persistante et des bouffées vasomotrices.

Diagnostic de la rosacée

Il n’y a pas de test spécifique pour la rosacée. Au lieu de cela, les médecins s’appuient sur l’historique de vos symptômes et sur un examen physique de votre peau. Dans certains cas, votre médecin peut vous demandera de passer des tests pour éliminer d’autres affections, telles que d’autres formes d’acné, de psoriasis, d’eczéma ou de lupus.

Ces conditions peuvent parfois provoquer des signes et des symptômes similaires à ceux de la rosacée. Si vos yeux sont impliqués, votre médecin peut vous référer à un ophtalmologiste.

Causes et facteurs favorisants la rosacée

La cause exacte de la rosacée est inconnue, bien qu’un certain nombre de facteurs potentiels aient été suggérés. Une combinaison de ces facteurs soit responsable de la maladie de peau, bien qu’il n’y ait pas suffisamment de preuves pour le dire avec certitude. Certains des principaux facteurs suggérés sont décrits ci-dessous.

  • Anomalies des vaisseaux sanguins

Certains experts estiment que des anomalies dans les vaisseaux sanguins du visage pourraient être un facteur majeur contribuant à la rosacée. Cela peut expliquer les symptômes de bouffées vasomotrices, de rougeurs persistantes et de vaisseaux sanguins visibles.

On ne sait pas ce qui cause ces anomalies. Mais les dommages causés par le soleil peuvent être responsables de la dégénérescence des tissus élastiques de la peau et de la dilatation des vaisseaux sanguins.

  • Peptides de la peau

Des recherches récentes ont montré que des déclencheurs externes tels que les rayons ultra-violets (UV), les aliments épicés, l’alcool (en particulier le vin rouge), l’exercice, le stress, la chaleur et le froid peuvent entraîner l’activation de certaines molécules cutanées appelées peptides. Des niveaux accrus de ces peptides peuvent à leur tour affecter le système immunitaire ou les nerfs et les vaisseaux (système neurovasculaire) de la peau. L’activation de ces systèmes peut provoquer une dilatation des vaisseaux sanguins, des rougeurs ainsi qu’une inflammation.

  • Acariens microscopiques

Les acariens microscopiques appelés Demodex folliculorum vivent généralement de manière inoffensive sur la peau humaine, mais les personnes atteintes de rosacée sont particulièrement nombreuses, ce qui peut jouer un rôle dans la maladie. À l’heure actuelle, on ignore si l’acarien est une cause ou un effet de la rosacée, bien que certains chercheurs aient suggéré que les symptômes pourraient être causés par la réaction de la peaux aux bactéries présentes dans les selles de l’acarien.

  • Bactéries Helicobacter pylori

Les bactéries Helicobacter pylori sont des bactéries présentes dans le système digestif. Il a été suggéré que ces bactéries pourraient être une cause possible de la rosacée, bien qu’un lien n’ait pas été prouvé. Selon une théorie, les bactéries pourraient stimuler la production d’une protéine appelée bradykinine, connue pour provoquer l’expansion des vaisseaux sanguins.

  • D’autres déclencheurs de la rosacée

La rosacée semble être plus commune dans les familles, bien qu’il ne soit pas clair sur la nature des gènes impliqués ainsi que sur leurs modes de transmission. Bien d’autres facteurs peuvent provoquer l’acné rosacéa à savoir l’exposition au soleil, le stress, les temps chaud et froid ainsi que la consommation du tabac. La consommation des aliments très épicés peut aussi être  à l’origine de l’acné. Par ailleurs, la prise de certains médicaments tels que l’amiodarone, les bonnes doses de vitamines B6 et B12 serait aussi l’une des causes majeures de ce problème de peau.

Quels sont les traitements efficaces pour l’acné acné rosacée ?

Il existe en grande surface ainsi que dans les armoires de vos cuisines les soins adaptés pour lutter efficacement contre l’acné rosacée.

Médicaments

La plupart des médicaments dédiés aux soins d’acné sont idéalement prescrits par les médecins, et ceci en fonction des signes et symptôme que ressentent le patient. Au titre des médicaments qui soulagent l’acné rosacée, certains ne feront que calmer les rougeurs. C’est par exemple le cas du brimonidine très efficace pour limiter les rougeurs. Appliqué sous forme de gel, il agit sur l’épiderme en vue de contracter les vaisseaux sanguins. Le médicament agit dans les 2 heures qui suivent son application. Vous devez cependant appliquer le produit de manière régulière pour tenir les améliorations.

Les boutons de l’acné rosacée de type 1 peuvent également être soulagés grâce à l’acide azélaïque et au métronidazole. Avec de tels médicaments, il faut attendre entre 3 et 6 semaines pour espérer voir des changements. La consommation des antibiotiques par voie orale pourrait également permettre de venir à bout de ses problèmes d’acné. Par ailleurs, le patient peut guérir suite à la prise de doxycycline pour soulager l’acné rosacée suivie de l’apparition des bosses et des pustules sur la peau. Il est aussi possible de prendre des antibiotiques comme la tétracycline ou la minocycline. Proscrit pendant la grossesse, l’isotrétinoïne peut être prescrit à un stade chronique de l’acné.

Il existe par ailleurs des traitements révolutionnaires tels que le laser qui peuvent vous aider à éliminer les imperfections cutanées. Les séances durent environ 30 minutes selon la stade ou le niveau de chronicité.

Les traitements naturels et bio contre l’acné rosacée

Que ce soit par phytothérapie ou par homéopathie, de nombreux traitements naturels et « faits maison » à base d’huile peuvent venir à bout de l’acné rosacée. En médecine douce, il existe des soins externes et des soins internes parmi lesquels les huiles végétales bio et l’huile essentiel. Pour assurer la santé de votre peaux, optez par exemple pour une décoction de fleurs et de fruits d’aubépine. Une quantité de 20g pour demi-litre d’eau est suffisante pour vous débarrasser des lésions liées à la rosacée. A utiliser en lotion, appliquez matin et soir sur les parties affectées.

Par ailleurs l’Hamamélis pourrait également vous aider à soulager les symptômes d’acné rosacée. Pour cela, une cuillère à café à consommer deux fois par jour et complétée par la bardane micronisée, du vin rouge micronisée, une pensée sauvage micronisée pourrait faire office de soins anti-acné. Une cuillerée à café de chacun de ces ingrédients que vous saupoudrez sur vos aliments vous permettra de lutter contre ce problème. Une décoction de jus de myrtille, de jus d’ortie et de jus concombre peut aussi vous aider. Consommez ½ verre de ce breuvage une à deux fois par jour.

Comme traitement homéopathique très connu en médecine douce, nous vous proposons la lachesis. C’est un traitement parfaitement indiqué en cas d’acné surtout dans le cadre d’une érythrose faciale paroxystique. Le produit est adapté aux personnes dont l’affection est provoquée par le syndrome menstruel ou encore par une intolérance à l’alcool.

Suite aux bouffées de chaleur suivies d’une rougeur au niveau des joues notamment lors de la ménopause, la sanguinaria peut être prescrite. En cas d’acné rosacée sur le nez, il est conseillé de prendre le carbo animalis. Le carbo vegetabilis peut guérir l’érythème facial avec des troubles digestifs importants.

Comparatif des meilleurs traitements contre l’acné rosacée

Rozex

Rozex se présente en crème ou en gel et aide à soulager la rosacée. Son ingrédient actif à base de métronidazole figurent au titre des médicaments antiprotozoaires et antibactériens. Le produit s’applique sur la zone touchée pour éradiquer les bactéries et soulager l’inflammation. L’utilisation de cette solution tonique est instituée par le pharmacien. Pour tirer profit du produit, il est mieux suivre à la lettre les prescriptions du médecin. On conseille cependant de nettoyer la peau en profondeur ou de la sécher avant toute application du produit.

Efracea

Très connu pour traiter l’acné rosacée, il recommande de le consommer une fois par jour tandis que les gels et les crèmes sont à appliquer une à deux fois par jour. Son agent pourvu d’antibiotique de type doxycycline permettra de redonner vie aux cellules cutanées touchées. Les médecins le plus souvent conseillent de prendre un comprimé une fois par jour et idéalement le matin. Pendant l’utilisation du produit, évitez toute exposition au soleil. Une fois la dose oublié, évitez de la rattraper. Si vous avez oublié de la prendre, poursuivez simplement le traitement sans penser à faire une surdose.

Finacea

Conçu par les laboratoires Bayer, Finacea est un gel permettant de soulager les symptômes de la rosacée. Sur la partie de la zone affectée du visage, vous pouvez appliquer ce soin cosmétique application deux fois par jour. C’est à partir de la 4ième semaine du traitement que l’on peut apercevoir les premiers effets. Toutefois, pour un traitement réussi, pensez à suivre les prescriptions du médecin. Avant d’appliquer le gel, laver et sécher soigneusement le visage. Ne pas doubler la dose suivante si vous oubliez d’appliquer la dose précédente.

Metrogel

C’est un gel conçu par les laboratoires Bayer. C’est l’un des meilleurs produits pour soulager les symptômes de la rosacée. Vous ne pouvez entrer en possession de ce produit que si vous avez reçu une ordonnance du médecin. Toutefois, respecter les consignes du médecin vous permettra de réduire les symptômes de l’acné sur votre peau

Conclusion

L’acné rosacée est un problème de peau très courant qui se s’observe aussi bien au niveau du nez, des joues… La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreux traitements que ce soit les traitements médicamenteux ou les remèdes de grand-mère pour rétablir la beauté du patient et sans oublier les cosmétiques.