Psoriasis

Très souvent causé par une accélération du système immunitaire, le psoriasis est une maladie dermatologique très populaire. Il en existe en forme chronique et en forme modéré. Le psoriasis a le mérite d’influer sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Des traitements médicamenteux peuvent être prescrits en soin contre le psoriasis mais il n’est pas exclu d’opter pour les traitements locaux ou traditionnels. Quoi qu’il en soit, pour une meilleure santé, un diagnostic sanguin est nécessaire. Un diagnostic clinique sera nécessaire pour déterminer le type de psoriasis dont on souffre et de trouver les traitements locaux ou médicamenteux appropriés.

psoriasis

Qu’est-ce que le psoriasis ?

Le psoriasis est une pathologie qui infecte la peau de manière Superficielle. Non contagieuse, le psoriasis peut apparaître à n’importe quel endroit du corps. Le psoriasis existe sous diverses déclinaisons et peut attaquer aussi bien les petits que les grands.

L’une des caractéristiques prédominantes du psoriasis est la présence de plaques épaisses au niveau de la peau. Ces plaques de psoriasis ont le méritent de se desquamer (squames), laissant le patient dans un état d’inconfort sans pareil. Même si toutes les parties du corps peuvent être touchées par le psoriasis, le coude, le genou ou le cuir chevelu est très souvent exposé. Les zones atteintes par le psoriasis sont généralement rougeâtres.

En la matière, vous trouverez les formes graves et les formes classiques parmi lesquelles le psoriasis du cuir chevelu. Il existe aussi le psoriasis pustuleux et plusieurs autres formes.

Quelle peut être sa cause ? Même si nous allons détailler cela dans les prochains paragraphes, il est important de préciser que le psoriasis peut être provoqué par le fait que les cellules de l’épiderme se renouvellent rapidement. En effet, les kératynocytes constituent les cellules de l’épiderme. Lorsque ces derniers se développent anormalement que ce soit de façon qualitative ou quantitative, le risque de psoriasis peut être élevé.

Cependant, de nombreuses personnes accusent cette maladie d’avoir une origine génétique. Toutefois, le psoriasis peut aussi être la résultante des causes environnementales ou des causes immunologiques.

Quelles sont les causes du psoriasis ?

Le psoriasis peut être lié à plusieurs facteurs. Les causes du psoriasis peuvent être immunologiques, génétiques ou environnementales. Une fois de nombreux facteurs jumelés, on peut être atteint de psoriasis.

Psoriasis : causes génétiques

Sur 3 personnes sujettes à la maladie du psoriasis, une personne souffre du psoriasis génétique. Ce qui signifie qu’au moins un membre de la famille souffre aussi de cette maladie. Pour si vous souffrez du psoriasis, de nombreux gènes sont recensés au cours des tests et examens cliniques en rapport avec le psoriasis. Au cours de l’examen sanguin, on peut identifier les gènes comme le psors1. Ce gène se trouve au niveau du chromosome 6 et peut être responsable du psoriasis. Le risque qu’un enfant souffre de psoriasis si le parent en souffre aussi est très élevé.

Psoriasis : les causes immunitaires

Les globules blancs présents en grande quantité dans les plaques liées au psoriasis peuvent aggraver le système immunitaire ou défense du corps. Suite à une blessure ou une éventuellement une affection dermatologique, le système immunitaire pour connaître des troubles de fonctionnement. Ceci dit, les cellules de l’épiderme se renouvellement rapidement sans que les cellules mortes n’aient le temps suffisant pour disparaître. C’est cela qui pourra occasionner la présence des plaques rouges de psoriasis.

Psoriasis : les causes environnementales

L’apparition du psoriasis peut être causée des facteurs environnementaux. En plus de causes la poussée de psoriasis, ces facteurs peuvent éventuellement aggraver les symptômes. Parmi les causes exogènes, on note l’ingurgitation de certains médicaments. Les médicaments prescrits en soin contre le paludisme, l’hypertension artérielle, l’hépatite C et les troubles bipolaires peuvent être la source du psoriasis.

Par ailleurs, lorsque la peau d’une personne est irritée, celle-ci court le risque de souffrir du psoriasis. Parmi les irritations, il y a les brûlures, le coup de soleil, la piqûre, le grattage…

L’expérience a prouvé que le stress et la fatigue peuvent aussi être responsables des poussées de psoriasis. Ceci dit, il y a aussi les facteurs liés au psoriasis comme le choc émotionnel. Un accident ne sera pas mis en marge. La poussée de psoriasis peut aussi survenir après une infection respiratoire, l’angine, l’infection à streptocoques, et même le VIH/SIDA.

Aussi, si vous consommez le tabac ou de l’alcool de manière excessive, le risque que vous souffrez d’une telle maladie sera élevé. L’excès de poids peut aussi entraîner les poussées de psoriasis. C’est pourquoi, 55% des personnes souffrant d’obésité sont sujettes au psoriasis.

Le soleil aggrave-t-il les symptômes du psoriasis ?

Non, bien au contraire. Quand on souffre de poussées de psoriasis, les spécialistes recommandent fortement d’opter pour une exposition au soleil ou aux UV. Toutefois, il est important de respecter les prescriptions du médecin. Par exemple, vous devez  vous exposer aux rayons de soleil raisonnablement en choisissant une protection solaire qui convient à votre type de peau. Il est aussi important de s’exposer de façon progressive tout en évitant les heures où le soleil est très chaud. Aussi, vous devez penser à l’hydratationde la peau après vous être exposé au soleil.

Cependant, si vous avez été soigné par puvathérapie ou avec les produits issus du goudron, évitez de vous exposer au soleil. Cette disposition est aussi valable pour ceux ou celles qui prennent les médicaments sur lesquels le logo du soleil est marqué.

Les différents types de psoriasis

Le psoriasis existe sous différentes formes : la forme classique, la forme rare et la forme grave.

La forme classique

Dans la forme classique, il existe le psoriasis en plaque. Aussi connu sous le nom de psoriasis en gouttes, il se présente sous forme de plaque rouge arrondie ou en ovale. C’est une maladie érythémato-squameuse. La lésion de ce type de psoriasis se recouvre de morceaux de peau de couleur blanche. On observe une sorte de desquamation dans la zone infectée. Les zones qui sont généralement touchées sont les articulations (coudes, genoux, bas du dos, ongles, etc.). Le psoriasis du cuir chevelu fait aussi partie intégrante des formes classiques. Dans le cas où les plaques apparaissent sur le crâne,  on parle de psoriasis casque séborrhéique. Pour le psoriasis au niveau des ongles ou encore le psoriasis unguéal, on se rend compte des déformations punctiformes. Ici, l’ongle peut devenir sombre. Et en dessous de l’ongle, la peau est plus épaisse.

Les formes rares du psoriasis

Le psoriasis des plis quant à lui apparaît dans les parties de plis. Il est aussi appelé psoriasis inversé et touche particulièrement les  fessiers, les dessous de seins ou encore l’ombilic. Même si les lésions sont à caractère inflammatoire inflammatoire, on n’assiste pas à une desquamation systématique de la peau.

Par ailleurs, il peut arriver que le psoriasis touche les parties génitales. Dans ce cas, on parlera de psoriasis des muqueuses. Dans ce cas, il y a les plaques rougeâtres, mais on n’observe aucune desquamation. Le psoriasis du visage est aussi une forme classique du psoriasis. Le visage est cependant rarement atteint. Une forme de psoriasis peut aussi attaquer la paume de main ou la plante du pied. C’est le psoriasis palmo-plantaire. Ici, la peau devient plus épaisse et va jusqu’à se fissurer. Il s’agit précisément de la kératodermie.

Les formes graves

Parmi les formes graves du psoriasis, il y a le psoriasis érythrodermique. Ce type de psoriasis peut attaquer toutes les parties du corps. La peau subit une importante desquamation. De plus, le risque que la peau se surinfecte est très élevé. Très souvent, on recommande de se faire hospitalisé dans un centre hospitalier. Le psoriasis pustuleux est une aussi une forme aggravante de psoriasis. Dans le cadre du psoriasis pustuleux, il y a les pustules jaunes très souvent observées sur la plante du pied ou dans la paume de main. Ces pustules peuvent aussi s’observer sur le corps. En plus du psoriasis pustuleux, il existe aussi le rhumatisme psoriasique. Elle se traduit par des douleurs au niveau des articulations.  Les articulations entre les phalanges distales ainsi que la colonne vertébrale sont les plus touchées. Le rhumatisme psoriasique peut aussi attaquer la zone sacro-iliaque.

Qui est concerné ?

2 à 4% de personnes sont touchées par le psoriasis. Cette maladie attaque les gens sans aucune distinction de sexe. Elle peut donc bien attaquer aussi bien les hommes que les femmes. Cependant, l’expérience a démontré que la maladie commence le plus souvent les chez les personnes de 10 à 20 ans.

Comment reconnaître le psoriasis ?

Le psoriasis se manifeste par un processus de desquamation. En effet, les plaques rouges se présentent. Les patients atteints de Psoriasis chronique ont une peau qui pèle. Les zones les plus touchées sont le bas du dos, les genoux, le cuir chevelu et les coudes. Par ailleurs, il y a également les démangeaisons auxquelles le patient est confronté. Quand le psoriasis se présente sur les ongles, celles-ci perdent de leur éclat et la peau devient plus épaisse. Lorsque le psoriasis se présente sur la paume des mains et les plantes des pieds, on observe des lésions ou de vésicules accompagnées de pus.

Même si le psoriasis entraîne des crises et des douleurs chez le patient, ses symptômes peuvent s’atténuer avec l’adoption de gestes simples. On  conseille au patient de rester sous le soleil de façon raisonnable. Les produits gras et les aliments sucrés doivent aussi bannis de votre alimentation.

L’idéal est d’opter pour la consommation des aliments connus pour leur richesse en céréales complètement. S’il est aussi possible de réduire la consommation d’antidépresseurs, n’hésitez pas à le faire. Les antipaludéens et bêtabloquants sont également proscrits.

De plus, on conseille également aux patients de stopper ou de ne pas fumer. Vous devez aussi consommer l’alcool avec modération. La pratique régulière du sport est l’une des solutions les plus prescrites. Le yoga sera par exemple nécessaire pour évacuer les tensions et le stress.

Quels sont les traitements médicamenteux contre le psoriasis ?

Que ce soit par injection ou par voie orale, il existe de nombreux traitements médicamenteux dédiés aux soins contre la maladie à psoriasis. L’objectif des traitements administrés est de ralentir l’activité du système immunitaire. Il peut s’agir des immunosuppresseurs (méthotrexate, ciclosporine) ou d’un retinoïde.

Le méthotrexate est un médicament connu pour ses effets anti-inflammatoires et immunosuppresseurs. On le recommande pour le traitement du psoriasis sévère ou chronique. On recommande de le prendre oralement ou en soin injectable, et ceci une fois chaque semaine. Cependant, les patients atteints de psoriasis et soumis à ce traitement peuvent être exposés à des effets secondaires comme des troubles digestifs, la diminution de globules blancs. Ce traitement peut aussi agir sur le foie, les poumons et le sang.

Par ailleurs, il existe d’autres traitements comme la ciclosporine. Le médicament a pour but de restreindre le fonctionnement des cellules intervenant pour accélérer le système immunitaire. Les effets indésirables peuvent être le dysfonctionnement du foie, le fourmillement dans les mains et pieds, la pousse accélérée de poils, et même les troubles digestifs.

Les rétinoïdes peuvent aussi être prescrits comme soin contre le psoriasis. Parmi eux, il y a l’acitrétine. On peut le prescrire tant chez les enfants que chez les adultes. L’usage peut se faire isoler ou en complément avec la photothérapie, l’idée étant de réduire les rayons ultra-violets.

Traitements naturels contre le psoriasis

L’alooe vera

Avec l’aloé vera, l’inflammation liée au psoriasis est apaisée par divers mécanismes. L’extrait d’aloe vera, en particulier, a obtenu de bons résultats dans une étude sur le psoriasis.

Pour différentes maladies de la peau avec démangeaisons comme le psoriasis, il est recommandé d’utiliser une pommade contenant l’agent actif capsaïcine du chili (crèmes dont la teneur en capsaïcine ne dépasse pas 0,075%). Cette substance irrite d’abord les nerfs en stimulant la douleur et la chaleur. Il s’ensuit une sensation d’engourdissement qui améliore à la fois la douleur et les démangeaisons. Dans une étude, cependant, non seulement les démangeaisons ont répondu au chili, mais aussi à d’autres symptômes du psoriasis comme l’inflammation.

Attention : la pommade ne doit pas être appliquée sur les zones enflammées et ne doit pas être recouverte par un pansement ! Appliquer en fine couche et ne pas masser.

Le mahonia

De plus, le Mahonia (Mahonia aquifolium) a un effet antibiotique ainsi qu’un effet inhibiteur de la division cellulaire et plusieurs petites études ont montré que le Mahonia peut être utilisé en toute sécurité et efficacement comme traitement contre le psoriasis. Le traitement anti-psoriasis est travaillée dans une base de crème ou est proposée comme teinture homéopathique (C2). Les préparations de Mahonia conviennent également comme thérapie d’entretien après l’arrêt des corticoïdes. L’effet est considérablement plus faible que, par exemple, la pommade à la cortisone connu pour soigner de nombreuses maladies.

Le nombril indien

Le nombril indien est un remède populaire en Inde pour diverses maladies de la peau, dont le psoriasis. Dans les expériences sur les animaux, la plante avait des propriétés anti-inflammatoires similaires à celles de l’aspirine et stimulait également la cicatrisation des plaies. Lors de tests en laboratoire, la division cellulaire des cellules cornées a également été inhibée. Ce sont de bonnes conditions préalables à un essai clinique, qui n’a malheureusement pas encore été réalisé.

En médecine traditionnelle, la substance messagère inflammatoire TNF, l’un des principaux déclencheurs, est inhibée par les médicaments modernes (“biologiques”). Cependant, le TNF- est également ralenti par des substances tout à fait naturelles comme la curcumine du curcuma ou les catéchines du thé vert. Ces substances agissent de l’intérieur et sont avalées.

Le goudron

Les préparations de goudron (goudron de houille, goudron végétal de bouleau, de hêtre, de bois de conifères, de genévrier et d’huile de goudron de bouleau) étaient autrefois utilisées pour combattre le psoriasis, surtout chez les adultes. Cependant, cela entraîne non seulement des odeurs désagréables, mais également une sensibilité accrue aux UV. En raison notamment du potentiel cancérigène non élucidé, les préparations à base de goudron sont rarement utilisées aujourd’hui, par exemple dans les processus de psoriasis qui n’ont pas été abordés ailleurs. Ils sont également combinés à la lumière UV-B, à l’allantoïne ou à l’acide salicylique. Un frottage d’accompagnement avec de l’huile de millepertuis s’est également avéré efficace.

Psoralène naturel est aussi pris en soin pour lutter contre le psoriasis. En effet, le moût d’évêque contient une substance (8-méthoxypsoralène) qui, avec la lumière (UV-A), est convertie en un composé réactif qui inhibe la division nucléaire des cellules de la peau. Cependant, le traitement ne convient pas à l’auto-traitement, qui nécessite les conditions contrôlées de la médecine conventionnelle avec du psoralène dosé avec précision et une thérapie UV (méthode PUVA).

Peut-on prévenir le psoriasis ?

Si vous n’avez pas encore été victime du psoriasis, sachez que vous pouvez prendre des mesures utiles pour vous en prémunir. L’idée de la prise en compte de ces mesures vous aidera inéluctablement à réduire les symptômes en rapport avec le psoriasis. De même, pour les patients atteints de psoriasis, il est conseillé de déterminer les facteurs qui aggravent les symptômes. Cette mesure peut prendre pas mal de temps. Mais il en faut pour limiter toute forme de risque. Par exemple, privilégiez un écran solaire de haute performance, de type FPS15, si vous allez être exposé aux UV pendant de longues heures. Aussi, consommer de l’alcool est proscrit quand on souffre de psoriasis. La cigarette est aussi à bannir de votre quotidien. Le rôle du stress et de l’anxiété est aussi connu dans le psoriasis. Comme le psoriasis se voit aggraver avec le stress, il faudra mieux trouver les solutions pour ne pas être stressé.

Conclusion

Le psoriasis est une affection cutanée non contagieuse qui attaque les personnes de tout âge. Les patients atteints de psoriasis connaissent un confort de vie médiocre, dépendamment de la psychologie de chacun d’eux. Le psoriasis existe en diverses variantes : le psoriasis du cuir chevelu, le psoriasis pustuleux, le rhumatisme psoriasique, etc. Les traitements de cette maladie ne manquent pas. D’origine chronique ou modéré, le psoriasis peut être traité par voie orale ou par voie veineuse. Ceci dépend de l’examen effectué en clinique par un médecin spécialisé. Vous l’aurez compris, les traitements liés à cette maladie peuvent être moderne ou traditionnelle.