eczema

eczémaL’eczéma est une affection dermatologique. Elle se manifeste par la présence des plaques rouges, des squames sur l’épiderme. Le patient est aussi sujet aux démangeaisons et douleurs. L’eczéma peut-être allergique, aigüe ou encore chronique. L’eczéma touche généralement les enfants, mais il est important de préciser que les adultes peuvent aussi en souffrir.  Eczéma sec, Eczéma atopique, eczéma de contact… cette maladie se décline en plusieurs formes. Voyons cela de près.

Qu’est-ce que l’eczéma ?

De plus en plus courante, l’eczéma est une maladie de la peau. Elle est à l’origine de l’inflammation de l’épiderme mais aussi des démangeaisons.

L’eczéma se compte parmi les maladies de peau les plus courantes. Elle représente dans un contexte dermatologique plus de 30% de consultation. Selon une étude, l’eczéma chez les enfants peut aller de 15 à 30% chez les enfants et de 2 à 10% chez les adultes. Une étude a également démontré le nombre de patients souffrants de l’eczéma a doublé ou triplé au cours de ces trente dernières années.

Les signes et les soins de l’eczéma peuvent se modifier selon que l’on soit face à un eczéma allergique, aïgue ou chronique. C’est une forme de dermatose prurigineuse qui peut se vanter de ne pas être contagieuse. Si l’eczéma peut se présenter chez les adultes, il est aussi important de préciser qu’il s’observe de plus en plus chez les nourrissons. Qu’importe l’âge, on parlera communément de poussées d’eczéma. La plupart des patients sujets à l’eczéma peuvent éventuellement souffrir de l’asthme.

L’eczéma est une pathologie à l’origine encore méconnue. Toutefois, son mécanisme est assez difficile à expliquer. Sachez cependant que l’eczéma peut aller jusqu’à influer sur le système immunitaire ainsi que les cellules de l’épiderme. A noter que ces cellules agissent au quotidien en vue de la protection des allergènes. Même l’origine de l’eczéma est encore méconnue, de nombreux spécialistes qu’elle est issue des gênes ou encore des facteurs environnementaux comme la présence des irritants chimiques, le stress…

Les causes de l’eczéma

Plusieurs personnes ne cessent de se poser la question à savoir : d’où provient l’eczéma. Comme nous le précisions plus haut, l’origine de l’eczéma est encore méconnue. Les sources de cette affection peuvent radicalement changer d’un sujet à un autre. Raison pour laquelle il peut être assez difficile de dire avec exactitude quelle peut être la cause de l’eczéma.

Cependant, suite à de nombreux tests, il a été démontré que l’eczéma serait d’origine génétique. Ainsi, la majorité des personnes à risque sont ceux dont les parents souffrent aussi d’eczéma. Par ailleurs, chez certains patients, l’eczéma peut être causé par bien d’autres facteurs. L’allergie peut être l’une des causes. De plus, les facteurs émotionnels en sont à l’origine. Parmi ces facteurs, on note le stress, la déficience immunitaire, et même les infections cutanées.

Même si l’eczéma est très souvent lié aux problèmes génétiques, il peut être causé par les allergènes comme les pollens, les acariens, la moisissure, les squames animales… La transpiration et l’utilisation de certains produits comme les savons, parfums, lessive, peuvent aussi être responsables de l’eczéma.

Eczéma : comment le reconnaît-on ?

Reconnaître l’eczéma peut être assez difficile si on ne maîtrise pas le type de symptôme dont souffre le patient. De manière générale, les démangeaisons sont les signes avant-coureurs d’un eczéma. Ces démangeaisons cutanées sont généralement intenses.

Dans le cas d’un eczéma, la peau est très sèche. On observe une inflammation sur l’épiderme et la peau est assez sèche. En plus, les rougeurs apparaissent ainsi qu’un gonflement. Ces signes peuvent se présenter sur les pieds, les mains, le visage ou encore le cou.

L’inflammation et les démangeaisons sont donc causées par l’eczéma. L’affection cutanée est susceptible d’évoluer en plusieurs phases. On reconnaît un eczéma lorsque la peau devient sèche, écaillé, rouge-rosé, inflammé, etc. De plus, la peau s’épluche en lambeaux. Dans certains cas d’eczéma chronique, la peau peut suinter et être recouverte de plaques. On parlera ainsi de Squames.

L’eczéma peut aussi être la résultante des symptômes tels que la déshydratation, une extrême sensibilité au changement de température, une aggravation des affections allergiques mais aussi les rhinites qui constituent des inflammations de la cavité nasale.

Les différents types d’Eczéma

L’eczéma se décline en plusieurs formes selon l’origine, les symptômes et le stade de la maladie.

Différents type d’eczéma selon l’origine

différents types d'eczéma

Plusieurs facteurs peuvent être responsables de l’eczéma. Pour cette raison, les causes peuvent varier d’une personne à une autre. Ainsi, on distingue l’eczéma atopique, l’eczéma de contact, l’eczéma photosensible, l’eczéma impétiginisé et secondaire.

L’eczéma atopique est le type d’eczéma le plus médiatisé. Dans les pays industrialisé, on observe une forte présence de ce type d’eczéma. L’eczéma atopique touche plus de 20% des enfants dans les pays développés. L’expérience a prouvé que ce type d’eczéma est d’origine génétique. C’est aussi une forme chronique de l’eczéma. En effet, les personnes sujettes à l’eczéma atopique peuvent en souffrir ou développer les symptômes tout au long de leur vie. Les crises se déclenchent généralement par un allergène (acariens, pollen, poussière). Les plaques peuvent, à leur tour, survenir avec le stress.

L’eczéma de contact est quant à lui, un type d’eczéma qui se déclenche qui apparaît suite à un facteur allergène. Il est possible que le patient ayant souffert de ce type d’eczéma puisse ne pas avoir souffert ou ne dispose pas de l’eczéma génétique. Mais pour peu que ce dernier ait été en contact avec un allergène peut en souffrir. Une réaction allergique à une substance peut provoquer un eczéma de contact.

Par ailleurs, il y a l’eczéma photosensible. Ce type d’eczéma survient lorsque le sujet est en contact avec les UV ou le soleil. L’exposition au soleil pendant 10 minutes peut entraîner une inflammation du terme suivi de l’eczéma si cette exposition aux UV est accompagnée de la prise de certains médicaments. Il existe aussi l’eczéma impétiginisé et secondaire, qui, dans la plupart des cas sont engendrés par une bactérie, un champignon ou un virus.

Classification de l’eczéma selon les symptômes

En fonction des symptômes, on peut distinguer plusieurs types d’eczéma. Ainsi, il existe l’eczéma sec, l’eczéma nummulaire, l’eczéma de contact, l’eczéma séborrhéique… Si vous avez un dessèchement accru de la peau ou des démangeaisons ou la présence des plaques rouges au niveau de l’épiderme, sachez que vous pouvez être victime de l’eczéma sec. Dans ce genre de situation, ces symptômes correspondent à l’eczéma chronique ou l’eczéma atopique.

L’eczéma séborrhéique attaque principalement le cuir chevelu. Les personnes qui en sont exposées peuvent avoir des croûtes jaunâtres ou des pellicules. Le stress en est le principal responsable. Quant à l’eczéma nummulaire, il apparaît comme les pièces de monnaies. En forme circulaire, l’eczéma nummulaire a une origine inconnue jusqu’ici.

Par ailleurs, on note l’eczéma dyshidrique qui est caractérisé par l’apparition de petites vésicules au niveau des pieds ou des mains. Ces vésicules présentes sur les pieds ou les mains peuvent entrainer une pelure. L’eczéma dyshidrique peut être la résultante du stress, mais aussi des mycoses ou encore d’une sudation vraiment importante. L’eczéma de contact par ailleurs, se manifeste par la présence de vésicules en forme de cloque. Un œdème peut également survenir provoquant ainsi des difficultés respiratoires.

La classification de l’eczéma par stade

A ce niveau, on peut déterminer l’eczéma aigu, l’eczéma chronique ou l’eczéma infecté. Dans le cas d’un eczéma aigu, la crise survient soudainement. Ici, on observe les rougeurs au niveau des yeux. Les causes de l’eczéma chronique peuvent par contre être génétiques. Dans ce cas, le sujet peut avoir des symptômes dès l’enfance. Pour l’eczéma infecté, les plaques et les rougeurs apparaissent et la peau peut suinter.

Comment lutter contre l’Eczéma : les conseils des spécialistes

Bien qu’ils soient encore nouveaux, le tracrolimus et le pimecrolimus sont deux médicaments indiqués à titre de soin contre l’eczéma. Leur rôle est de diminuer l’activité du système immunitaire et représentent de véritables alliés pour la rechange des corticoïdes. La bonne nouvelle, c’est qu’ils ont peu d’effets secondaires. Seulement, les deux médicaments ne doivent pas être administrés aux enfants de moins de deux ans.

Par ailleurs, les spécialistes recommandent la cyclosporine suite à un eczéma chronique. On peut l’administré par voie orale ou par voie topique. Cependant, il a été révélé que  ce médicament pourrait avoir un effet secondaire sur la circulation sanguine, mais aussi sur le foie. On recommande de l’administrer que sur une période assez courte. Un antibiotique peut aussi être prescrit au cas où une bactérie serait à l’origine de l’apparition des plaques d’eczéma.

Des traitements par rayons ultra-violets pour venir à bout de l’eczéma

Pour traiter l’eczéma, l’idée de photosensibilité la peau peut s’avérer excellente. En effet, une exposition aux rayons ultra-violets suivie de la prise de certains médicaments pourrait être efficace pour dire adieu à l’eczéma. Il s’agit en effet de la photothérapie ou de la photochimiothérapie. On prescrit cette solution en cas d’hypersensibilité de la dermite aux rayons UV. Les appareils sollicités sont ceux qui émettent les radiations UVB ou UVA. Cependant, le patient doit s’attendre à être exposer aux maladies comme le cancer de la peau.

Vers une approche Psychothérapeutique

Le traitement de l’eczéma de l’eczéma par voie psychothérapeutique n’est pas méconnu. Tous les spécialistes du domaine le savent. Les facteurs émotifs et psychologiques peuvent jouer un rôle positif sur l’eczéma. Le traitement cognitivo-comportementale est l’une des solutions les plus plébiscités dans le domaine. Ici, on éduque les patients sur les gestes à adopter, lui assurant ainsi un prompt rétablissement. Le fait de gratter la peau suite à l’apparition de l’eczéma peut aggraver votre situation. C’est une habitude impulsive, mais tout à fait contrôlable.

Bien entendu, nous avons conscience que les éventuels allergènes ainsi que les facteurs exapérant pour l’épiderme pourraient constituer un facteur de stress pouvant être évident à identifier. Cependant,  il s’est révélé que le stress psychique  plus difficile à décéler, même son influence sur l’équilibre du corps est assez tangile.

Comment lutter contre l’eczéma naturellement ?

Vous ne disposez d’un revenu conséquent pour envisager un traitement contre l’eczéma ? Pas panique, puisqu’il existe les solutions de grand-mère pouvant vous aider à combattre cette pathologie. On vous expose quelques-unes.

L’huile essentielle de Palmora

Il s’agit là d’une huile anti-infectueuse, qui permet d’équilibrer le système nerveux. Elle permet aussi de faire revivre les couches mortes de l’épiderme et donc efficace contre l’eczéma. Vous pouvez l’associer à l’huile végétale d’amande douce et l’appliquer sur les zones sensibles. Il en faut 2 à 3 gouttes dans une cuillère d’huile d’amande douce. A noter que vous ne devez pas l’utiliser en cas de grossesse ou encore chez les enfants de moins de 3 ans.

La tisane de barbane

Parmi les plantes les plus connus pour épurer la peau, il y a la barbane. Son action sur le foie et la pancréas est également tonique. Le produit s’ingère en décoction ou en tisane. Il en faut une cuillère à café de racines cassés pour le quart de litre d’eau. Une fois bouillie pendant 5 minutes puis infuser 10 minutes , buvez 3 à 4 tasses chaque jour, et ceci pendant une vingtaine de jours.

L’huile de calophylle

C’est une huile qui provient de Polynésie. Ses bienfaits sur l’eczéma ne sont plus à prouver. C’est d’ailleurs un best-seller en ce qui concerne les produits indiqués pour les soins corporels. Elle est essentielle pour activer le fonctionnement des veines et de la lymphe. Vous pouvez l’utiliser en cas de varices, fragilité capillaire, couperose, rétention d’eau ou de couperose. Ce traitement naturel peut aussi être efficace en cas psoriasis, piqûre d’insectes ou d’acné.

Le bicarbonate

En appliquant du bicarbonate sur les zones infectées, vous pouvez vous soulager de l’eczéma. Pour ce faire, il vous suffit de prendre une cuillère à café de bicarbonate que vous mélangez à de l’eau de source. Appliquez la pâte obtenu sur les zones infectées et laissez agir pendant 20 minutes. Répétez l’opération très souvent jusqu’à obtenir la guérison.

Conclusion

Maintenant vous savez tout sur l’eczéma ainsi que ses différents modes de traitement. Si vous en souffrez, vous pouvez demander de l’aide auprès d’un spécialiste qui vous recommandera les traitements adaptés à votre situation. Toujours est-il que vous pouvez opter pour les traitements naturels pour résoudre votre problème.