Acné : causes, symptômes et traitements

L’acné est un problème de peau qui se caractérise par l’apparition des points noirs et points blancs, mais aussi par l’apparition des boutons rouges sur la surface de l’épiderme. Une enquête menée par le CSA révèle que plus de 5 millions de Français en souffrent. Rosacée, inflammatoire… cette affection se décline sous plusieurs formes et à chaque variante correspond un traitement précis. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’acné, causes, symptômes et traitements acné.

Les causes de l’acné

Les facteurs liés à l’acné sont multiples. Elle survient quand les follicules pileux se bouchent par les cellules mortes de l’épiderme ajoutées au sébum. Sébum, késako ? C’est une substance huileuse générée par les glandes sébacées pour hydrater la peau et le follicule. Jusque-là, rien à dire (on est bien). Mais une fois que le sébum est produit en excès, les follicules se bouchent en cause de l’accumulation des cellules mortes, ce qui entraîne l’apparition des imperfections : acna, comedon, boutons rouges et des points noirs sur votre peau.

Ce problème de peau touche de plus en plus les adolescents, mais les adultes et les nourrissons ne sont pas épargnés par les imperfections malgré l’age. Que ce soit sur le menton, le front, le dos ou le visage, cette affection disgracieuse est une véritable source de stress et d’angoisse chez les personnes qui en sont victimes, bien qu’elle soit bénigne pour la sante.

L’inquiétude qu’elles se font devant le miroir tous les matins suite à l’apparition d’un nouveau bouton est tel qu’on peut se poser la question de savoir : quelles sont les principales causes et les facteurs de l’acné et quel soin peut-on y apporter ?

Le tabagisme

Fumer a des effets néfastes sur la santé ainsi que sur la peau et c’est prouvé par des spécialistes de la peau. En plus d’exacerber les bouchons de sébum, le tabac augmente la durée de la cicatrisation, les rides précoces ainsi que le vieillissement cutané.

Les avis sur le lien entre le tabagisme et l’acné étaient encore mitigés il y a quelques années. Mais une étude rigoureuse a été faite sur la question révélant l’incidence négative que la cigarette pourrait avoir sur cette pathologie.

En réalité, sa consommation augmenterait les boutons sur le visage des  fumeurs. Pour preuve, une étude faite le 7 juillet 2015 dans une école en Angleterre a prouvé que les marques de l’acné étaient plus présentes chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.

L’effet rebond du coup de soleil

Dès l’arrivée des beaux jours, les peaux à tendance acnéique s’apaisent grâce au soleil. Mais une fois les symptômes apaisés, la peau prend en épaisseur, le sébum s’augmente et voilà que l’acné est de retour et pire encore s’aggrave. C’est pourquoi on parle de l’effet rebond (inflammation).

Les rayons UV par ailleurs peuvent avoir des effets néfastes sur les cicatrices d’acné. En effet, l’exposition au soleil les fait brunir.

Si vous prenez les traitements anti-acnéiques à savoir le peroxyde de benzoyle en gel ou creme, votre peau peut davantage devenir sensible au coup de soleil.

C’est pourquoi vous devez protéger votre peau contre les rayons UV grâce à un écran à indice élevé et choisir les crèmes non comédogènes.

L’activité hormonale

La poussée de l’acné ou le développement des lésions inflammatoires peut être le résultat de l’activité hormonale. L’une des choses qui activent la production du sébum sont les hormones, surtout durant la puberté. Une période au cours de laquelle l’organisme produit la testostérone faisant grossir le pénis chez l’homme et donnant plus de force physique à la femme. Les glandes sébacées étant très sensibles aux changements hormonaux favorisent l’apparition des points noirs et points blancs que ce soit chez l’homme ou chez la femme. Cette dernière est également exposée à l’acné au cours de la menstruation.

Par ailleurs, certaines recherches ont prouvé que l’acné est héréditaire. Suite aux antécédents familiaux, il n’est pas exclu que vous puissiez être victime de l’acné. Les problèmes cutanés peuvent également être dus à la prise de certains aliments tels que les corticostéroïdes, les antibiotiques, etc.

Le stress

Il existe un lien étroit entre le stress et l’acné.

Les personnes acnéiques stressent à cause de l’état de leur peau et pourtant, le stress aggrave le risque d’avoir de l’acné (acna).

Autant trouver le juste équilibre face à tout ceci.

En effet, chaque individu a sa façon d’agir face au stress. Si certains le perçoivent comme un stimulant, il s’agit d’une source de pression pour d’autres.

Et quand il est perçu comme une pression, on agit chacun à sa façon.

D’autres seront sujets à développer une allergie comme par exemple l’apparition des boutons (acné, psoriasis ou eczéma).

Les différents types d’acné

Comme nous l’avons dit plus haut, l’acné frappe à tout âge. Tout le monde est concerné par ce problème. Il est déjà important de noter que si tous les enfants sont concernés par l’acné, les adultes eux aussi peuvent en être exposés. Mais en général, cette maladie touche les adultes entre 20 à 40 voire 50 ans ; et c’est d’ailleurs pourquoi on dit qu’il existe plusieurs formes d’acné et c’est pour ça qu’il existe des produits et creme différente.

Acné hormonale

S’il y a une période où les femmes sont les plus sujettes à l’apparition des nodules et des pustules, c’est bien à la puberté. Egalement appelé acné adulte, l’acné hormonale est de plus en plus connue des femmes.

Très difficile à éradiquer en raison du fait qu’il soit étroitement lié au cycle hormonal, ce type d’acné est prévisible grâce à votre cycle menstruel, mais il convient de noter que celui-ci se doit d’être régulier.

Acné néonatale

L’acné néonatale est aussi connue sous le nom de l’acné du nourrisson. Elle se manifeste par la présence de petits boutons recouvrant la peau du tout-petit. A l’inverse de l’acné adulte ou de l’adolescence, l’acné néonatale est sans gravité et ne laisse pas de cicatrice. Cette affection peut apparaître au niveau des joues, du front, du menton, le cuir chevelu, les épaules, le torse, et même derrière les oreilles. Bien qu’elle soit bénigne, l’acné du nourrisson peut prendre plusieurs formes notamment des boutons rouges ou papules. Bébé peut également avoir sur la peau des boutons avec du pus aussi appelés pustules.

Acné rosacée

Chronique, la rosacée est un trouble de peau qui se caractérise par une rougeur au niveau des lèvres, des joues, du front ainsi que nez. Les personnes commencent en général chez les individus de la trentaine avec une peau et les yeux clairs pouvant rougir facilement.

Quand elle n’est pas bien prise en charge, l’acné rosacée peut devenir un véritable problème au fil des années. Les femmes seraient plus exposées à cette maladie que les hommes.

Bien qu’elles soient encore méconnues du grand nombre, les causes de la rosacée suivant certaines recherches peuvent être liées à une défaillance du système immunitaire, une hypersensibilité des vaisseaux sanguins du visage ou encore une hyperréactivité de la peau face aux rayons UV.

Acné grossesse

L’apparition des boutons d’acné chez certaines futures mamans est une évidence, mais pour d’autres, la grossesse est l’occasion de voir disparaître toutes les imperfections du visage.

Le développement des hormones chez la femme enceinte peut-être à l’origine de l’acné de grossesse. En effet, la grossesse est le moment au cours duquel on observe une grande sécrétion d’œstrogènes et de progestérones.

Cette sécrétion hormonale entraîne inéluctablement l’hyperactivité des glandes sébacées avec une production excessive de sébum. L’obstruction des pores est la conséquence directe de ce problème d’où l’apparition des boutons inflammatoires, des points noirs… La bonne nouvelle est que l’acné de grossesse n’influe pas sur l’évolution du fœtus.

Lorsque l’acna commence par l’apparition de simples boutons (points noirs et points blancs), on parle de l’acné rétentionnelle. Mais une fois que les boutons s’exacerbent laissant apparaitre les lésions plus prononcées, on parlera de l’acné inflammatoire. Ces deux types d’acné peuvent se combiné, et ainsi on parlera de l’acné mixte. Vous devez aussi comprendre qu’il existe plusieurs stades de chronicité liés à l’acné. On la classe précisément en 5 grades de sévérité.

Le Grade1 qui est une acné très légère se caractère par l’apparition de quelques boutons de comédon ainsi que de papules dispersées. Au niveau du grade 2, l’acné est toujours facile à identifier avec un comedon ou des comédons ouverts et fermés répartis sur moins de la moitié du visage. L’acné moyenne se caractérise par la présence de plusieurs papulo-pustules, comédons… répartis sur tout le visage.

Quant au grade 4, en plus des comédons ouverts ou fermés sur le visage, vous allez retrouver de nombreux nodules. Le grade 5 est le plus grave puisqu’elle est très inflammatoire et sévère avec les nodules sur l’ensemble du visage.

Les symptômes de l’acné

Comme toute autre maladie, l’acné dispose des signes avant-coureurs pouvant vous permettre de savoir s’il s’agit bien de l’acné ou pas. Si nous prenons par exemple le cas de l’acné polymorphe juvénile qui se présente chez les adolescents. Ses signes précurseurs sont les microkystes et les comédons sur le visage, le décolleté ou dos. A ce premier, il s’agit de l’acné rétentionnelle puisque comme nous avons pu l’expliquer précédemment. Une mauvaise prise en charge peut conduire à l’acné inflammatoire, on trouvera des papules et des pustules.

Une autre forme d’acné généralement présente chez les jeunes est l’acné conglobata. Ajouté aux kystes, vous trouverez des comédons, les pustules et des nodules. La sécrétion du sébum (séborrhée) est importante. Si les lésions commencent à la puberté, il n’est pas impossible d’enregistrer une apparence inflammatoire sur les zones touchées à savoir les fesses, les bras, les cuisses…

Le hic avec ce type d’acné est que le sujet ne sera pas à l’abri des cicatrices d’acné indélébiles et par conséquent  inesthétiques. En ce qui concerne l’acné adulte chez les hommes, les microkystes et les comédons sont en général au niveau du cou. Chez les femmes, les boutons persistent sur les pourtours de la bouche et du menton suite aux variations prémenstruelles. Chez les femmes, on parle le plus souvent de l’acné excoriée et d’inflammation de comedon sur la peau.

Les traitements pharmaceutiques contre l’acné

En cas d’acné, une prise en charge dermatologique sera plus que nécessaire. Le spécialiste commence par un diagnostic qui lui permettra de déterminer le stade auquel se trouve votre problème. Selon le grade, il pourra prescrire un traitement convenable (exemple si vous avez une présence de nombreuses cicatrices et imperfections). Au grade 1 qui est une acné très légère, il pourra recommander les traitements d’attaque de première intention à savoir les rétinoïdes locaux ou le peroxyde de benzole.

Les mêmes produits et soin sont recommandés au stade suivant. La prise en charge dure 3 mois suivant le traitement au cours duquel le sujet peut aussi prendre du peroxyde de benzole, l’adaptalène qui peut être remplacé par les rétinoïdes. Dans le cas des acnés sévères, le spécialiste prescrira également les antibiotiques (doxycycline et limécycline) et éventuellement les traitements cités plus haut. Il existe aussi les crèmes et les gels traitants anti-acnés et disponibles dans les grandes surfaces ainsi que sur les sites en ligne (exemple : Noreva ou les médicaments à base isotrétinoïne).

Les pilules anti-acnés

Le dermatologue pourra prescrire en première intention une pilule de 2e génération contenant du lévonorgestrel. EN effet, leur risque de thrombose veineuse est bien plus inférieur que les pilules de 3e génération. Selon les patients, les pilules à base de norgestimate, de gestodène et de désogestrel.

On ne parlera pas ici des produits de grandes surfaces car les infos fournis et résultats ne nous semble peu pertinent.

Comparatif des meilleurs traitements anti-acné

Differine

Differine gel nettoyant contient 0,1% de l’agent actif d’adaplène. Appliquez une fine couche de gel sur la zone concernée le soir, avant de vous coucher. Son agent actif adaplène enrichi de vitamine A, débouche les pores et favorise le renouvellement des cellules de l’épiderme. Une action préventive qui vous permettra de limiter l’apparition des boutons. Le gel est très facile à appliquer et s’intègre facilement sur la peau.

Dianette (Diane 35)

Diane 35 est un traitement anti-acné conçu pour les femmes. En plus de ses fonctions contraceptives, ce produit est doté des agents actifs efficaces pour élimer les boutons, les points noirs et blancs. Tel que les pilules Evepar, Clairette et Co-Cyprindiol, il agit en tant que contraceptif et lutte contre les boutons d’acné lorsque les crèmes et les traitements antibiotiques ont échoué. Pourvu d’acétate de cyprotérone et d’éthinylestradiol, il agit non seulement comme un anti-drogène pour soulager les symptômes de l’acné.

Skinoren

Skinoren, conçu par le laboratoire Bayer, est prescrit en vue de résoudre les problèmes d’acné. Son composant actif dit « acide azélaïque » attaque les bactéries à l’origine des symptômes acnéiques. Sa crème est très facile à appliquer et adhère facilement sur la peau pour un soulagement rapide et prolongée. Le traitement anti-acné est renouvelable suivant l’approbation du médecin. Avec un tel produit, vous allez pouvoir dire adieu à vos boutons disgracieux qui apparaissent sur la peau sans crier gare. A partir du mois suivant le début du traitement, on peut déjà apercevoir de légers changements.

Tetralysal

Il s’agit là d’un antibiotique en forme de capsules. Produit par les laboratoires Galderma, il contribue à combattre les bactéries responsables des infections de l’épiderme. Tetralysal est un traitement antibiotique se sous forme de capsules. Il est produit pour combattre efficacement la bactérie à l’origine de l’infection et de réduire les inflammations dermatologiques. Disponible sur ordonnance médicale, le dosage est fonction de la gravité des troubles acnéiques. Prenez le comprimé chaque jour et idéalement le matin et toujours suivre les conseils du médecin.

Traitement naturel contre l’acné

Si vous n’aimez pas les médicaments comme Noreva ou les médicaments à base isotrétinoïne (principe actif des génériques du Roaccutane) pour lutter contre l’acné, vous pouvez opter pour les alternatives naturelles et les traitements fait maison pour votre peaux. Voici quelques soins naturels anti-acné que nous vous proposons pour lutter contre les imperfections.

  • La tomate

Disposant des propriétés antioxydantes, c’est l’allié incontournable qui vous aidera à venir à bout de vos boutons d’acné. Il suffit simplement de choisir une tomate bio, la couper et glisser son jus sur votre visage. Patientez 20 minutes, puis rincez votre peaux à l’eau tiède. Faites-le régulièrement.

  • Le citron

Dans votre routine, n’hésitez pas à intégrer du citron surtout si vous n’avez pas une peau hypersensible. Avec ses vertus anti-bactériennes, le produit agira sur votre peau en profondeur en vue de la nettoyer. Son utilisation est assez simple. Vous n’avez qu’à  imbiber quelques gouttes de jus de citron et les appliquer les parties affectées. Çà picote à cause de son acide? Pas d’inquiétudes, on laisse poser quelques minutes et on rince à l’eau claire.

  • L’argile verte

L’argile verte est l’un des classiques de la médecine douce. Concassée ou en poudre, elle agira efficacement contre les boutons d’acné. Si vous optez pour l’argile en poudre, pensez à mélanger avec de l’eau à l’aide d’un objet en bois. Lorsque le mélange est parfaitement homogène, appliquez-le sur votre visage et rincez à l’eau tiède.

  • Les huiles végétales et essentielles

Certaines huiles essentielles et végétales sont parfaitement indiquées pour éradiquer l’acné. Pour cela, l’huile de jojoba, de nigelle ou de noisette à mélanger à deux gouttes de tea tree peut très vous débarrasser de ce problème. Les huiles essentielles riches en laurier noble, en lemon-grass ou en lavande officinale peuvent également être utilisées au titre des soins naturels contre l’acné.

Conclusion

L’acné est un problème de peau qui concerne toutes les couches sociales : nourrisson, adolescents, adultes… Quelle que soit la forme d’acné à laquelle vous êtes exposé, il est toujours important de vous faire consulter par un dermatologue et d’avoir une bonne routine soin pour contré tout risque d’acné acna. Selon le stade ou la gravité des lésions, ce dernier pourra prescrire un traitement adapté bien que les traitements naturels peuvent également faire office de soins anti-acné.